Ne pas confondre profil et page

Ne pas confondre profil et page

Les réseaux sociaux ont leurs règles de fonctionnement quant aux échanges et à leur modération. Certaines sont tacites.
Plus explicites sont les normes établies pour créer pages et profiles.

Pourtant, il arrive encore à un grand nombre d’utilisateurs d’oublier certaines d’entre-elles pourtant éditées par ces réseaux.

Abordons ainsi les règles qui prévalent de façon générale sur plusieurs d’entre-eux. Par exemple à la création de profil.

Un profil est lié à une personne, contrairement à la page qui, elle est liée à un lieu, une entreprise, un événement, un groupe ou une association .

Cette différence est bien compréhensible, comme pour la Presse écrite, il y a, pour les contenus des pages, un éditeur responsable. Cet éditeur responsable, comme son nom l’indique, est responsable de ce qui sera publié sur la page. En cas de litige, c’est lui qui devra rendre des comptes.

La page, elle, ne peut en aucun cas concerner une personne.

Evidemment, l’exception qui confirme la règle vient avec les célébrités et les personnages illustres. Ils peuvent effectivement avoir leur page … mais alors elle aura été créée par une personne, avec un profil qui ne sera pas forcément la célébrité qui a sa page. La personne qui a une page est proche du produit quant à son marketing.

Cette séparation nette « éditeur/contenu » est tout à fait basique , c’est d’ailleurs pour cela qu’on retrouve celle-ci en presse télévisée, en Presse écrite, mais aussi, sur les réseaux sociaux comme Facebook, Google+ et Linked in.

Ces réseaux sociaux ont d’ailleurs développés des outils spécifiques pour les pages. Ainsi il vous sera impossible de trouver les mêmes outils statistiques sur votre profil que sur une page.

D’autre part, c’est une page qui vous permettra de faire une publicité efficace et ciblée… payante.

Ces outils constituent une aide précieuse lorsque on veut gérer sa page.

Autre point fondamental : les gestionnaires de ces réseaux sociaux auront probablement l’idée – un jour – de faire respecter cette répartition/différenciation. Raison de plus pour bien séparer les deux…

Dans le cas contraire, vous prenez le risque de voir dispraître, peut-être, votre « profil » qui n’en est pas un.

Gdpr – Une lettre type

 

MORTIER, le 01/05/2018

BICODE
info@bicode.eu – www.bicode.eu
4681 HACCOURT

 

Objet : Droit d’accès mes données personnelles/GDPR

 

Madame, Monsieur,

 

Conformément aux dispositions de l’Arrêté Royal du 13 février 2001, qui a intégré le prescrit de la Directive 95/46/CE , je vous prie de bien vouloir m’indiquer si des informations me concernant figurent dans vos fichiers informatisés ou manuels.
Dans l’affirmative, je vous demande de me faire parvenir une copie, en langage clair, de l’ensemble de ces données (y compris celles figurant dans les zones « blocs-notes » ou « commentaires »).
Vous voudrez bien également me donner toute information disponible sur l’origine de ces données me concernant.
Je vous rappelle que vous disposez d’un délai maximal de deux mois suivant la réception de ce courrier pour répondre à ma demande.
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 

SIGNATURE

 

 

En annexe, vous trouverez copie de ma pièce d’identité