Tous sans cash ? Pas si simple !

Il y a quelques jours, Philadelphie a adopté un règlement rendant illégaux les magasins n’acceptant pas les paiements en espèces comme Amazon Go et Sweetgreen et interdisant aux futurs établissements d’abandonner complètement le paiement liquide. D’ici juillet 2019, la plupart des détaillants de la ville devront proposer aux consommateurs une option de paiement en espèces.

Le New Jersey vient d’adopter une loi similaire interdisant les commerçants sans numéraire, et des villes comme Washington DC et New York font de même.

Le nombre d’entreprises totalement sans argent comptant est rare et la recherche montre que l’argent est toujours le moyen de paiement préféré de nombreux acheteurs aux États-Unis“, a déclaré Cindy Liu, analyste chez eMarketer.

Une enquête réalisée en octobre 2018 par le Pew Research Center a montré que 70% des adultes américains avaient utilisé de l’argent comptant pour au moins une partie de leurs achats au cours d’une semaine normale. Par ailleurs, 60% des internautes américains interrogés par Cardtronics ont déclaré que l’argent comptant était le moyen de paiement le plus disponible pour tout le monde, et 90%  le considèrent comme essentiel pour ceux qui n’avaient pas de compte ni de compte d’épargne.

Les détaillants doivent comprendre que les consommateurs veulent des options et, surtout, une expérience client sans friction.
«Qu’il s’agisse d’accepter de l’argent, des cartes ou un téléphone portable, cela devrait relève de l’expérience du consommateur il est donc normal de proposer le mode de paiement qu’il souhaite utiliser», a déclaré Liu.

L’interdiction de Philadelphie a soulevé des questions sur l’avenir des paiements mobiles, mais il est peu probable que la législation ait un impact significatif sur l’adoption des technologies de paiement par les consommateurs.

Cette année, nous estimons que 27,4% des utilisateurs de smartphones aux États-Unis utiliseront un téléphone mobile pour effectuer un paiement sur un point de vente physique. Parmi les 25 à 34 ans, ce chiffre grimpe à près de 50%.

Les paiements mobiles sont plus populaires pour les achats à bas prix tels que le café et la restauration rapide, pratiquement tous les utilisateurs de paiements de proximité mobiles utilisent leur téléphone pour régler des articles à faible coût dans des endroits tels que Starbucks et Sweetgreen. L’atout de ces détaillants est leur propre application de commerçant qui héberge les informations de paiement des consommateurs, ce qui permet de gagner du temps à la caisse et encourage les acheteurs à accumuler des récompenses. En revanche, les consommateurs voient toujours plus de risques et moins d’avantages à payer pour des achats à prix moyen et élevé, tels que l’épicerie ou les appareils électroniques avec leur téléphone portable.

L'application de paiement mobile de Starbucks est probablement l’application de paiement sans cash la plus populaire, avec 25,7 millions d'utilisateurs aux États-Unis, selon nos estimations. #commerce
. Ce chiffre devrait croître de 2,3 millions d’utilisateurs cette année, dépassant les applications de paiement mobiles universelles telles que Apple Pay et Google Pay, qui ajouteront respectivement 2 millions et 1,3 million d’utilisateurs à leur compteur cette année.

Bicode avec E-Marketer.com